L’extrême-droite dans un cul-de-sac à la frontière d’Hemmingford avec les États-Unis

Le 1er juillet, Storm Alliance(SA) a regroupé une soixante de membres de divers groupes pour tenter d’intimider les réfugiés qui franchissent la frontière canado-américaine sur le chemin Roxham road à Hemmingford au Québec.  Avant l’arrivée de cette meute, 2 familles avaient franchi la frontière canadienne pour être arrêtés par les agents de la GRC.

Sous le regard de 6 membres de La Meute, le contingent de Solidarité sans frontières est arrivé sur les lieux pour soutenir le droit des réfugiés et condamner la tentative d’intimidation de l’extrême-droite.

Sous haute surveillance de la GRC et de la Sûreté du Québec, les membres des SA, de la Meute, de deux membres des Canadiens de Souche et de 2 membres de l’Ordre des Templiers, réunis au Zoo Parc Safari ont marché vers le bloc formé des membres de Solidarité sans Frontières ainsi que de plusieurs familles de la région venus soutenir les droits des réfugiés.

La Meute, les SA et les Templiers

Le leader des SA, Dave Tregget, ancien membre des Soldats d’Odin, a profité de la présence des médias pour se présenter comme  » des citoyens concernés, contre les politiques libérales mais pas contre l’immigration ». Il a donné plusieurs entrevues  avec ses collègues venus du Saguenay, de Charlevoix(plus de 500 km), des Laurentides, de Québec et de l’Ouatouais. Aucune présence de membres des communautés avoisinantes.

Tregget avec Eric Trudel du Saguenay                                  Avec Marc, responsable du Saguenay

Mais, la réalité est toute autre. Dès son arrivée au Zoo Parc Safari, il a mis en ligne un vidéo de ses membres sur la page du WCAI, la Coalition Mondiale contre l’Islam! Un discours privé bien différent de l’image qu’il voulait projeter. La manifestation a été saluée par la Canadian Coalition of Concerned Citizens, la Canadian Combat Coalition, la Fédération des Québécois de Souche (FQS) et autres groupuscules d’extrême-droite.

 

Heureusement pour les SA, La Meute a mobilisé plusieurs membres, sinon cela aurait été une catastrophe. En fait, la mobilisation était sous la direction de La Meute au niveau local.

Jacques Gagné de La Meute

 

   Un petit échange entre la Meute et les SA.

Après la manifestation, les SA ont affirmé que des manifestations similaires se déroulent au Nouveau-Brunswick, en Ontario ainsi qu’au Manitoba aux postes frontaliers. Malheureusement, cela ne s’est pas produit. Les alliés des SA ont fait une courte présence dans le village d’Emerson, au Manitoba, mais le leader du WCAI en Saskatchewan cherchait toujours le poste frontalier aux dernières nouvelles. Une coordination sans pareille.

La troupe de choc de la WCAI au Manitoba le 1er juillet.

Le but des SA  était de lancer une campagne de recrutement en ayant un maximum de couverture médiatique.  les SA ont failli dans leur mobilisation et dans leur coordination avec les autres groupuscules canadiens de l’extrême-droite. Ils ont frappé un mur de résistance citoyenne de la part de Solidarité sans frontières ainsi que de la population locale.

Bravo aux personnes qui ont démontré que l’intolérance n’a pas sa place. Il importe de continuer à se mobiliser pour contrer les manifestations de l’extrême-droite et de bâtir des liens avec les communautés pour développer cette résistance. Le travail des membres de Solidarité sans frontières doit être salué. Ils ont fait un excellent travail de sensibilisation dans les communautés locales et cela permet de développer des réseaux actifs contre l’extrême-droite.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s