Kevin Johnston du site d’extrême-droite Freedom Report accusé de propagande haineuse

MISE À JOUR/UPDATE 2 AOÛT 2017:

Suite à l’assemblée organisée par la Ligue de Défense Juive (JDL), plusieurs groupuscules ont mis en ligne la conférence de Johnston qui se présente toujours comme la victime de la motion M-103 du Parlement canadien. L’organe de presse préférée de l’extrême-droite, THE REBEL, a diffusé deux entrevues sur le dossier. Une chroniqueuse de droite du National Post a pris position en appui à Johnston. Les Libertariens civils de l’Ontario Civil Liberties Association ont mis en ligne une pétition pour demander au Procureur-général de l’Ontario de retirer les accusations en vertu de l’article 319 du Code Criminel sur la propagande haineuse envers Johnston. En réalité, cette organisation ne veut aucune limite sur la propagande haineuse dans le Code Criminel. Elle n’a pas obtenu un grand succès jusqu’à maintenant dans ce dossier. Johnston, pour sa part, continue de tenter de diffuser sa propagande sur d’autres sites. Son dossier sera devant le Tribunal le 8 septembre prochain à Toronto.

Mise à jour 27 juillet 2017/Update July 27, 2017;

Le 30 juillet, la Ligue de Défense Juive(JDL) organise une soirée avec Kevin Johnston à 19h00 au Centre Sioniste de Toronto. Cette organisation d’extrême-droite démontre encore ses vraies couleurs en soutenant la cause d’un militant extrémiste accusé de propagande haineuse.

On July, 30, the ‘New Jewish Defence League (JDL) is holding a meeting, at the Zionist Center in Toronto at 7h00PM,providing Kevin Johnston a platform for his far-right agenda. The JDL, once again, show its true colors by supporting this far-right militant charged with hate propaganda.

Le 24 juillet, Kevin Johnston, créateur du site d’extrême-droite Freedom Report, a été arrêté et a comparu en cour pour faire face à une accusation de propagande haineuse selon l’article 319 du Code Criminel canadien. Suite à une enquête de plus de cinq mois, le Procureur-Général de l’Ontario a décidé de porter des accusations contre Johnston.

Il faut comprendre que seul le Procureur-Général d’une province canadienne a le pouvoir de déposer de telles accusations selon le Code criminel. Contrairement à ses homologues des autres provinces, dont le Québec, le procureur ontarien a décidé de passer à l’action et de mettre un terme aux propos haineux diffusés sur ce site. Voici le communiqué de la Police régionale du comté de Peel, en banlieue de Toronto sur l’arrestation de Johnston.

Peel Regional Police Arrest Male for Hate-Motivated Crime

Posted on Monday July 24, 2017

Region of Peel – As a result of a lengthy investigation, Peel Regional Police have arrested and charged a male with a Hate-Motivated Crime.

On Monday July 24, 2017, and after receiving consent from the Attorney General’s office, Kevin J. Johnston, a 45 year-old male from Mississauga was arrested and charged with one count of Wilful Promotion of Hatred as per the Criminal Code of Canada.  The charge stems from a lengthy investigation into numerous incidents reported to police, involving Kevin J. Johnston and concerns information published on various social media sites.

Kevin J. Johnston is scheduled to appear at the A. Grenville & William Davis Ontario Court of Justice in the City of Brampton on July 24, 2017.

Johnston, un activiste dangereux

Il a régulièrement dénoncé la présence de musulmans au Canada. Il avait organisé un mouvement en 2015 contre la construction d’une mosquée affirmant que cela engendrait une hausse des crimes et des viols dans la région. Il a continuellement exprimé sa haine des musulmans ainsi que des personnes immigrantes et des anti-racistes. Au moment de la motion parlementaire M-103 condamnant l’islamophobie, il a lancé, sur les ondes, que la députée Khalid était « saleté de terroriste et  qu’un jour peut-être, elle pourrait être dans la mire d’un patriote »

( notre traduction de « she’s a terrorist scumbag that could be shot by a patriot« ). Rappelons que la députée a reçu plus de 20,000 courriels haineux lors du débat sur la motion M-103.  Il a été au coeur de la manifestation islamophobe et raciste du 3 juin dernier à Ottawa. Avec ses amis des de la Canadian Combat Coalition et de la Ligue de Défense Juive (JDL), il a été impliqué dans une attaque contre des personnes manifestant contre ce rassemblement. Il a mis en ligne une vidéo dénonçant le photo-journaliste Kevin Metcalf, qui est le directeur des communications et de la promotion de la Canadian Journalists for Free Expression. Il a terminé sa tirade en affirmant, sur son site,  » si vous voyez cette homme, faites attention! Il est armé et dangereux et ne l’approcher pas, appelez le 911″. Metcalf a subit les assauts des membres de groupes d’extrême-droite lors de manifestations alors qu’il couvrait les événements!

Johnston ne cache pas ses vues anti-musulmanes.

Il a mis de l’avant un bannissement de l’Islam et comparé une Mosquée, à un centre islamique de formation au viol, rien de moins. Il a toujours développé une haine farouche contre les antifascistes, les comparant à des terroristes. Il développe, comme plusieurs autres membres de l’extrême-droite, une multitude de théories du complot, allant du 11 septembre 2001 à l’infiltration tout azimut des frères musulmans. Pour lui Justin Trudeau c’est  » Jihad » Trudeau.

Plus récemment, il a lancé un appel au développement de la mobilisation contre les excuses et la compensation versées à Omar Khadr. Il a dit que si quelqu’un s’attaque à Khadr, un jour, il en ferait une émission spéciale.

Il se présente comme un martyr de la liberté d’expression

Dès sa sortie de la Cour, Johnston a mis en ligne un appel au soutien financier. Il se présente comme le premier prisonnier de conscience victime la motion M-103. Il fait croire à ses supporteurs que la motion M-103 est une loi qui veut instaurer la Charia au Canada! En fait, M-103  n’est qu’une motion parlementaire et non pas une loi. Il ne veut pas avouer que son acte d’accusation est la distribution de propagande haineuse selon le Code criminel. Cette accusation est très rare car seul le Procureur-général peut la déposer. Il ne mentionne pas que cela est le résultat de 5 mois d’enquête policière. Malgré ces accusations, il fera tout en son pouvoir pour continuer son action et recueillir le plus d’argent possible de ses fans de l’extrême-droite canadienne. Il sera de retour en Cour en septembre prochain.

Pour en savoir plus sur l’article 319 du Code Criminel ainsi que sur les propos de Johnston;

 http://laws-lois.justice.gc.ca/fra/lois/C-46/section-319.html
 https://news.vice.com/story/this-islamophobic-youtuber-was-just-charged-with-a-hate-crime
 https://www.buzzfeed.com/ishmaeldaro/kevin-j-johnston-promotion-of-hate?utm_term=.mq3z8VmDx#.pk5GADNjn
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s